• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Amour, mariage et enfants

Amour, mariage et enfants - Daniel Green

Ma vie de couple est peut-être tout ce qu’il y a de plus simple et très basique. Je ne suis pas le genre ravageur, ou Don Juan, mais je ne suis pas non plus ce qu’on peut considérer de sous-fifre. À l’école comme à l’université, j’étais quelqu’un de normal. Je ne me faisais pas remarquer, mais c’est sans doute pour cela que Marie, ma femme, a été attirée par moi à l’époque. En ce moment-là, elle comme moi étions deux personnes très discrètes qui vivaient leurs vies chacun de son côté. Mais comme on avait la même passion de la lecture, on était tombé sur le même livre un jour à la bibliothèque. Ce qui nous a rapprochés. On vivait une relation simple, sans conflit majeur et sans avoir à être jaloux, ni l’un, ni l’autre. On se faisait juste confiance et cela renforçait notre amour. Et comme tous les couples, il nous arrivait de faire des sorties en amoureux et de nous inviter chez nos parents respectifs. Au tout début de notre relation, son père, qui est planificateur financier, aimait bien me faire peur, car Marie est sa fille unique. Et même, la première fois que je suis allé souper chez eux, son père m’a fait exposer mes plans concernant notre relation de couple. Et il m’a pris mot pour mot. En ce sens que, quand je lui ai dit que je me marierai avec Marie, au plus tard un an après sa rencontre, il m’a pris de court et m’a fait revivre mes paroles, juste un an après. Bien sûr, je n’ai pas pu le faire sur le coup, mais six mois plus tard, nous nous sommes confirmé notre amour devant monsieur le curé, Marie et moi, sous les yeux ravis de nos parents. Et après un an de vie de foyer, dans le parfait amour, on a décidé de se faire des enfants. En effet, nous étions dans une situation stable et nous pouvions prétendre à sceller notre amour à travers un enfant. Ce qui fut le cas 2 ans après notre mariage. Tout allait normalement pour Marie et moi. Et c’est à cet égard que nous avons eu Antoine, notre fils aîné, suivi de Marie-Hélène, trois ans plus tard, et d’un dernier petit garçon sous le nom de Philippe. En ce moment, comme les enfants sont tous entrés dans l’âge de l’adolescence, on envisage d’avoir notre propre maison à nous. On espère juste que cette tranquillité, on la vivra jusqu’à nos vieux jours et que rien ne pourra porter ombrage dans notre vie simple et paisible.

 

The author:

author

Grand collectionneur, ce blogue me permet de prendre contact avec des gens qui ont cette même passion que moi. C’est aussi un excellente façon de partager ma vie de professionnel et d’amoureux des jeux vidéos. Oui, je confirme, ma maison doit être pleine de gadgets et de collections et oui - ça rend souvent ma femme complètement folle. Mais ceci dit, comme elle m’aime bien: elle me laisse tout stocker au sous-sol. Je sais, j’ai de la chance. Au plaisir de vous partager davantage mes passions.