• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La société de la princesse

La société de la princesse - Daniel Green

J'étais dans ma voiture à attendre ma femme qui voyait son médecin, à la suite d'une chirurgie mineure en médecine esthétique, et je lisait une revue qui parlait du Japon. Je suis très curieux sur ce pays au sujet de la société et la culture. En faisant des recherches sur Internet, je suis tombé par hasard sur un blog qui parle de la monarchie Japonaise. Je pense que la monarchie est un reflet, une représentation de la culture d'un pays tout comme la cuisine, l'architecture et beaucoup plus d'éléments. Même le trafic et le transport public.

Je me suis vraiment régalé en lisant ce blog. En fait, j'ai rajouté le lien à mes liens favoris sur le navigateur.

J'ai trouvé des pages et des pages consacrées à l'époque de Heian, laquelle se remonte à la période 794 - 1185. J'ai lu quelque chose d'intéressant sur les princesses de l'époque. Apparemment, elles avaient non pas, une dame de compagnie, mais plusieurs, une société, on peut dire.

À l'intérieur de cette société, il y avait des hiérarchies différentes. C'est un peu normal, je pense. De plus, elles devaient passer par un processus de sélection rigoureux, dans lequel leur goût, et surtout, leur instruction étaient évalués dans le cas des candidates à la hiérarchie supérieure. Après tout, elles n'avaient pas un travail mineur à faire, elles devaient former et assister pas plus et pas moins que la princesse ! Quelques-unes ont été des femmes de lettres et des poétesses célèbres !

En outre, le cas des hiérarchies les plus basses était différent. D'après ce blog, le manque d'instruction était quelque chose de courant. Des parias, comme on dit à présent, en faisant une analogie avec le système de castes Indien. De plus, elles se faisaient courtiser au palais par des hommes de la noblesse.

Apparemment, les rivalités entre les dames étaient à l'ordre du jour.

Comme je disais tout à l'heure, je pense que cette société est un bon reflet du Japon. Je veux dire, cette organisation, cette division des rôles, cette méticulosité, quoi... Et surtout, ce que je viens de citer en dernier, les rivalités. Je ne pense pas qu'il y ait quelque chose comme ça dans les Cours Européennes. Je déduis aussi que cette société si compétitive selon l'image que nous avons, nous, les Occidentaux, remonte à des époques bien lointaines comme celle-ci.

Ah, tiens ! Je viens de voir sur le même blog qu'il y a un recueil qui semble très intéressant pour avoir une idée encore plus précise au sujet qui m'intéresse ! Génial ! Ce recueil s'appelle « Journal de Murasaki Shikibu ». Laissez-moi jeter un coup d'œil à ces anecdotes de la Cour de Heian et après je vous fais une petite synthèse.

 

The author:

author

Grand collectionneur, ce blogue me permet de prendre contact avec des gens qui ont cette même passion que moi. C’est aussi un excellente façon de partager ma vie de professionnel et d’amoureux des jeux vidéos. Oui, je confirme, ma maison doit être pleine de gadgets et de collections et oui - ça rend souvent ma femme complètement folle. Mais ceci dit, comme elle m’aime bien: elle me laisse tout stocker au sous-sol. Je sais, j’ai de la chance. Au plaisir de vous partager davantage mes passions.