• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon nouveau loft

Mon nouveau loft - Daniel Green

Cela faisait un moment que j’étais à la recherche d’un appartement qui me ressemble. Je finissais par trouver un ancien atelier, situé non loin de Montréal, qui avait un espace très intéressant. Il était entièrement fait de briques rouges. La hauteur sous le plafond était de plus de 12 m. C’était un immense volume, que j’allais pouvoir aménager à mon goût. J’imaginais déjà les grandes soirées que j’allais y organiser. La première chose qui me venait en tête, c’était de construire un immense bar, servant à délimiter le coin cuisine. Il allait me falloir aussi, quelques fauteuils à mettre le long des murs. Dans un coin, j’allais installer un rideau en angle, pour cacher mon futur lit. Tout cela était bien joli, mais la nature reprend toujours le dessus. J’avais oublié dans mon plan, d’installer des toilettes et la salle de bain.

Il me fallait monter un mur en briques pour les toilettes, et la salle de bain. J’avais décidé de vivre dans un espace complètement ouvert. Mais il me fallait certainement me résigner à accorder au seul endroit auquel il nous est à tous nécessaire de garder notre intimité, de cloîtrer celui-ci d’un mur et d’une porte. Je devais aussi apposer une fenêtre extérieure pour la salle de bain. J’avais encore beaucoup de travaux et de nettoyage faire, avant de trouver un magasin où je pouvais acheter une porte et fenetre Saint-eustache.

Ma première fête fut pour mes amis. À chaque fois que l’un d’entre eux rentrait chez moi, je n’entendais que des « wow ! », et des « oh ! » Je savais que mon intérieur leur plaisait beaucoup. Ils s’amusèrent à appeler d’autres amis pour venir nous rejoindre. Nous étions plus d’une quarantaine à gesticuler comme des fous, sur de la musique qui jouait à fond. Beaucoup s’improvisaient, soit serveurs, soit DJ. Du côté des toilettes, la file n’en finissait jamais. Les garçons avaient la chance de pouvoir aller arroser les alentours, mais les filles, préféraient s’asseoir sur ma toilette toute neuve. À la fin de la soirée, mon appartement ressemblait à un champ de bataille. La majorité, était restée dormir sur les fauteuils, ou par terre. Le lendemain matin, nous nous levions tous, pas très frais. L’alcool en était en partie, la cause. Mais la chose qui nous poussait à sortir dehors, c’était les odeurs du matin de mes amis qui sortaient des toilettes, et qui s’étalaient dans toute l’atmosphère. Je décidais, dès le lendemain, de bâtir un mur, pour créer des toilettes extérieures, et ne plus jamais me lever avec une nausée, qui soit autre que celle causée par l’alcool. J’avais besoin de garder une sensation positive de ma demeure toute neuve.

 

The author:

author

Grand collectionneur, ce blogue me permet de prendre contact avec des gens qui ont cette même passion que moi. C’est aussi un excellente façon de partager ma vie de professionnel et d’amoureux des jeux vidéos. Oui, je confirme, ma maison doit être pleine de gadgets et de collections et oui - ça rend souvent ma femme complètement folle. Mais ceci dit, comme elle m’aime bien: elle me laisse tout stocker au sous-sol. Je sais, j’ai de la chance. Au plaisir de vous partager davantage mes passions.