• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Ne rien négliger

Ne rien négliger - Daniel Green

Sur les bancs d’université, je me souviens de certains cours sur la finance. Et je n’étais pas réellement friand de ces cours, puisque j’ai surtout voulu me spécialiser sur le marketing et la communication. Seulement, bien plus tard, me voilà à la tête d’une entreprise familiale. C’était l’entreprise de mon père, et puisque je n’ai que des sœurs, j’ai hérité de la direction de l’entreprise. J’ai donc du me remémorer tous mes cours de stratégies et de comptabilité.

En réalité, j'en parle aujourd'hui, car je suis face à un dilemme. C'est que je n'aime pas vraiment la situation actuelle du point de vue technologique. Mon père a tout fait pour que cette petite entreprise de remplacement toiture boisbriand marche et produise, mais il n'a pas pensé à la moderniser. Et c'est le projet dans lequel j'aimerais m'aventurer aujourd'hui, sauf que je ne m'en rends compte que maintenant, qu'un tel projet est très dispendieux à réaliser.

La question qui doit se poser dans ce cas, « la modernisation est-elle indispensable ? ». Plus précisément, le fait de moderniser, d'acquérir de nouveaux matériels, d'adopter de méthodes de fabrications plus modernes, allons-nous augmenter le chiffre d'affaires ou la rentabilité de l'entreprise ? Car si c'est pour produire de la même manière, ce n'est pas la peine de dépenser autant. Je dirais même, si c'est pour améliorer la qualité, ce n'est pas la peine si on n'améliore pas du même coup le chiffre d'affaires. Là, on parle de stratégie d'entreprise.

Maintenant, si on décide d'aller dans cette voie, comment financer ? L'entreprise, il est vrai qu'il marche bien en ce moment, mais le coût de la modernisation, que j'ai prévu, va au-delà des réserves, voire de l'argent familial disponible. Plusieurs choix peuvent s'offrir à moi. D'abord, mon banquier qui est un assez une personne assez gentille, je compte sur elle pour me donner une grande partie de l'argent. Mais je peux aussi me tourner vers des investisseurs privés. Sauf qu'avec mon banquier, je suis plus tranquille, quand un investisseur me demandera des comptes périodiquement. Là, on parle de financement d'entreprises.

Enfin, il va falloir trouver plus de clients, et réaliser les chiffres prévus. Cette fois, il s'agit d'expliquer aux clients que des choses ont changés, qu'ils doivent désormais payer plus. Mais l'autre possibilité, c'est aussi d'explorer de nouveaux marchés, avec de nouveaux produits. Là, on parle de marketing.

Tout ça pour vous dire « Les gars ! Il ne faut jamais rien négliger lorsqu'on étudie. Chaque chose qui vous semble la plus inutile aura bien une certaine importance dans votre vie, plus tard ! ».

 

The author:

author

Grand collectionneur, ce blogue me permet de prendre contact avec des gens qui ont cette même passion que moi. C’est aussi un excellente façon de partager ma vie de professionnel et d’amoureux des jeux vidéos. Oui, je confirme, ma maison doit être pleine de gadgets et de collections et oui - ça rend souvent ma femme complètement folle. Mais ceci dit, comme elle m’aime bien: elle me laisse tout stocker au sous-sol. Je sais, j’ai de la chance. Au plaisir de vous partager davantage mes passions.