• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un cadeau pour ma belle-fille

Un cadeau pour ma belle-fille - Daniel Green

Je cherchais, pour ma belle-fille, un bijou qu’elle ne pourrait qu’adorer. J’avais été injuste avec elle, lors d’un dîner familial, et je l’avais blessée par quelques paroles malheureuses. Je savais qu’elle ne serait pas fâchée longtemps, car elle a bon caractère. Bien plus sage que moi, elle avait cessé la discussion qui nous opposait pour que nous ne puissions pas réellement nous affronter. Elle avait orienté la conversation vers les nouveaux rideaux que ma femme avait mis. Cette délicatesse avait refroidi mes ardeurs et je fus peiné de constater que j’étais allé trop loin dans mes reproches sur son mode de vie. Elle a choisi d’exercer son métier dans une petite ville, alors que son talent lui permettrait d’être employée dans des entreprises prestigieuses. Je m’étais mépris sur les origines de ce choix, pensant que, comme je le lui avais dit, elle n’avait pas le courage d’assumer de plus hautes fonctions.

J’avais compris, mais après avoir prononcé ces mots empreints de déception, qu’elle avait orienté sa vie en rapport avec les aspirations de mon fils. Il a toujours détesté vivre dans les grandes villes, et il préfère être libre d’aller cueillir des champignons, ou ramasser des fruits sauvages que d’aller dans les derniers restaurants à la mode. J’allais dans une bijouterie prestigieuse pour choisir un présent à ma belle-fille, ce qui, je l’espérais, atténuerait mes critiques, et surtout, l’opinion désastreuse qu’elle avait de moi, à présent, j’en étais conscient. Si j’offrais un présent à mon fils, il prendrait très mal cette idée. Je passais devant le centre où je suis traité pour mes varices, et je pris la rue qui était parallèle à celle que je quittais.

En regardant attentivement la vitrine du joaillier, je vis une parure qui correspondait à ce que ma belle-fille pourrait aimer. Avec des dominantes de bleu et de jaune, les saphirs étaient montés sur des pendants d’oreilles assez longs. J’entrais dans la boutique et un vendeur m’accueillit pour me conseiller. J’expliquais quelles boucles d’oreilles exposées dans la vitrine je voulais, et puis je vis, à l’intérieur de la bijouterie, un ensemble plus simple qui irait mieux à ma belle-fille. De délicats anneaux en or supportaient des petites fleurs dans les tons roses et quelques diamants étaient disposés délicatement autour de l’anneau. Lorsque j’offris ce présent à ma belle-fille, elle ne put s’empêcher de pousser un cri de surprise et de me complimenter sur le choix que j’avais fait.

 

The author:

author

Grand collectionneur, ce blogue me permet de prendre contact avec des gens qui ont cette même passion que moi. C’est aussi un excellente façon de partager ma vie de professionnel et d’amoureux des jeux vidéos. Oui, je confirme, ma maison doit être pleine de gadgets et de collections et oui - ça rend souvent ma femme complètement folle. Mais ceci dit, comme elle m’aime bien: elle me laisse tout stocker au sous-sol. Je sais, j’ai de la chance. Au plaisir de vous partager davantage mes passions.