• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une start-up, ma start-up

Une start-up, ma start-up - Daniel Green

Il m’avait fallu plusieurs jours avant d’entreprendre un voyage à l’ouest du Canada, pour aller trouver quelques clients potentiels pour ma toute nouvelle start-up. J’avais au fond de moi, un sens de la création qui m’était primordial. Il me fallait sans cesse, avoir l’impression de faire bouger les choses, et d’avoir la main mise dans un domaine ou un autre, pour avoir l’impression de faire part à l’évolution de la société. Le temps me prouvera que mon orgueil à vouloir tout faire sans demander d’aide, était une stratégie qui me menait à ma perte. J’avais tout établi moi-même, et j’avais même construit mon propre site Web avec WordPress, sans l’aide de personne. Après quelques déconvenues, j’allais voir un conseiller en stratégie d’affaires, pour lui demander quelques conseils pour une meilleure rentabilité de ma start-up. Il m’annonça dès le début, que je devais trouver un spécialiste AdWords, pour faire en sorte que mon site Internet soit mieux référencé, avant de me lancer dans toute autre stratégie évolutive. J’avais la chance de connaître un chasseur de têtes qui me trouvait, en quelques heures, le spécialiste des spécialistes du référencement naturel des sites Web du moment.

Au premier abord, je ne distinguais aucun changement sur mon site Web, si ce n’est quelques mots en gras, et quelques sous-titres rajoutés. Selon lui, il avait fait quelques changements dans le back-end, plus que nécessaires, pour que les moteurs de recherche fassent que mon site Web soit répertorié dans les trois premières pages. Il me conseillait d’attendre encore quelque temps avant de payer une campagne publicitaire un peu plus dispendieuse. J’avais la possibilité de voir, par le biais d’un graphique, l’évolution du flux des visites journalières. Au fur et à mesure du temps, je me rendais compte de l’oscillation du nombre des visites, selon les cas où je faisais appel à ce spécialiste, ou pas. J’avais l’impression d’appartenir à un système, qui n’agissait selon ma volonté, que si j’obéissais à la sienne. J’avais le sentiment de vivre une sorte de donnant-donnant, guidé par une main très secrète. Il y a cependant le fait, qu’il faut savoir que la plupart des grandes sociétés, se soumettent à ce même système, sans broncher, ni sourciller. Peut-être me faut-il simplement admettre que les créateurs ne sont que très rarement à l’aise avec le marketing, et que vice-versa, les gens doués en marketing ne peuvent franchir le pas réel de la grande création. Finalement, création et communication, doivent aller de pair pour réussir.

 

The author:

author

Grand collectionneur, ce blogue me permet de prendre contact avec des gens qui ont cette même passion que moi. C’est aussi un excellente façon de partager ma vie de professionnel et d’amoureux des jeux vidéos. Oui, je confirme, ma maison doit être pleine de gadgets et de collections et oui - ça rend souvent ma femme complètement folle. Mais ceci dit, comme elle m’aime bien: elle me laisse tout stocker au sous-sol. Je sais, j’ai de la chance. Au plaisir de vous partager davantage mes passions.